Je manque de sommeil : quel impact sur ma réussite aux examens ?

Dernière mise à jour : 11 mars

Une semaine stressante : des examens, des partiels et autres concours perturbent mon sommeil. Je manque d'énergie, j'ai du mal à me concentrer, j'ai du mal à tout assumer et petit à petit, mes résultats commencent à baisser.


Bref, pas facile de suivre mes études en étant fatigué.e !


Nous le savons, le sommeil est un facteur essentiel pour la régulation des différents phénomènes physiologiques : immunité, réparation, métabolisme...Toutefois, nous oublions parfois que la qualité de notre sommeil agit également sur notre capacité à apprendre, comprendre et mémoriser.



Sommeil et mémoire : un lien évident

Comment le fait d'être « dans le brouillard » en cours toute la journée altère mes performances.


Après une nuit blanche ou très courte, les réflexes sont plus lents, l’expression plus laborieuse...certes. Mais ce n'est pas tout ! Le manque de sommeil diminue considérablement les capacités de compréhension et d'assimilation. De nombreuses études ont démontré comment une privation de sommeil entraîne une dégradation de l'activité de l'hippocampe et, par conséquent, une défaillance des processus cognitifs.


Le sommeil permet de faire le tri des informations emmagasinées dans la journée. C'est pendant ce temps de repos que l'hippocampe se « nettoie » des informations parasites, permettant ainsi de consolider les informations intégrées à l'état de veille.

En outre, pendant que vous dormez, non seulement votre corps se régénère, mais durant les phases de sommeil appelées « sommeil paradoxal » votre cerveau s'active : il revit tout ce que vous avez vécu, appris dans la journée et l'inscrit plus durablement dans votre mémoire.


Il est donc essentiel de bien dormir, en quantité et surtout en qualité, pour apprendre...plus facilement !



Dormir...suffisamment

… Vaste programme !

Entre 18 et 24 ans, l’être humain a besoin de dormir entre 8 et 10 heures par nuit. Même si les besoins varient selon les individus, un bon indicateur est votre état dans la journée :

Est-ce difficile de me lever ? Suis-je fatigué.e dès le réveil ? Ai-je des baisses de forme dans la journée ?


Si vous avez répondu oui à ces 3 questions, il ne fait aucun doute qu’il serait bénéfique de prendre soin de votre sommeil pour améliorer considérablement votre état de veille, votre attention, et par conséquent : vos notes…



Pourquoi je ne dors pas assez ?


On sait qu’entre l’âge de 13 et 20 ans, des modifications hormonales se mettent en œuvre. Or ces changements influent sur la sécrétion de l'hormone du sommeil : la mélatonine. La mélatonine indique au corps le moment de dormir. C'est bien souvent la difficulté de l'adolescent ou du jeune adulte : s'endormir. Ces changements hormonaux décalent le moment « ressenti » du coucher (la porte du sommeil).


Quand on est étudiant, à la perspective des contrôles, des examens, un autre élément, peut, à lui seul, perturber son sommeil : le stress ! Cette activité mentale, permanente ou intense, provoque parfois plusieurs réveils dans la nuit ou trop tôt le matin, ce qui diminue le temps de sommeil et sa qualité.


Peu de famille consultent lorsque leur étudiant souffre de troubles du sommeil. Pourtant les chiffres sont sans équivoque : ils démontrent 6 à 9 fois plus de baisse des performances chez les étudiants dont le sommeil est perturbé.


Plus d'1 étudiant sur 2 déclarent que le stress des études

influe sur la qualité de leur sommeil.



En conclusion, comment faire pour mieux dormir ?


Vous aurez compris que la qualité du sommeil influe sur les capacités d'apprentissage et qu'un bon sommeil aide à améliorer les résultats scolaires. Mais que ce soit pour des raisons physiologiques ou psychologiques, nous savons que la vie de l'étudiant n'est pas de tout repos !


Il n’est pas question de supprimer tous les divertissements, les contacts sociaux ou les écrans.


On le sait, cette période de la vie est propice aux décalages dans les rythmes du sommeil et aux pics de stress.



Pour t’aider, voici quelques conseils pratiques :


1- Pour écouter et respecter les besoins de ton corps, ses rythmes, du mieux possible, tu peux programmer une heure de coucher régulière en semaine en fonction de tes besoins en temps de sommeil. Et si tu sors en semaine et que tu te couches tard, choisis un jour sur cette semaine où tu pourras te coucher beaucoup plus tô